Return

Evaluation de notre chaîne d'approvisionnement en caoutchouc naturel

Les analyses de la chaîne d’approvisionnement sont un moyen essentiel pour garantir la bonne application de la politique de Michelin en matière de caoutchouc naturel durable. Dans cette optique, Michelin est devenu le champion de l’adoption et même de la création de schémas d’évaluation évolutifs pouvant être utilisés par une grande partie de l’industrie.

Evaluation directe des fournisseurs

La majeure partie du caoutchouc naturel de Michelin provient de fournisseurs indépendants. Les usines indépendantes de transformation du caoutchouc naturel, les groupes d’usines et les négociants qui s’approvisionnent auprès des usines sont collectivement appelés fournisseurs directs ou fournisseurs Tier 1. Dans tous les cas, Michelin effectue des audits sur place, qui, grâce à un projet pilote réussi, porteront désormais sur les aspects environnementaux et sociaux à partir de 2021, dans les différentes usines de transformation du caoutchouc naturel avant qu’elles ne soient ajoutées à une liste d’usines agréées, et de façon récurrente par la suite.

Afin d’évaluer de manière globale la maturité de la majorité des fournisseurs en matière de développement durable, Michelin a choisi de faire appel à EcoVadis, un organisme mondial de notation de gestion EcoVadis évalue la portée des actions et des systèmes liés au développement durable en notant la performance des fournisseurs selon quatre thèmes : Environnement ; Travail et droits de l’homme ; Éthique et Achats Durables. Ces évaluations aident Michelin à mieux appréhender les risques relatifs de sa base d’approvisionnement et à identifier les fournisseurs dont les performances sont les plus faibles afin qu’ils puissent mettre en œuvre des plans d’amélioration. Grâce à un engagement étroit avec les fournisseurs et à l’utilisation d’un outil commun au sein de l’industrie, les évaluations EcoVadis sont désormais largement utilisées dans toute la chaîne d’approvisionnement du caoutchouc naturel.

Selon la méthode de notation EcoVadis, un score de 45 ou plus signifie qu’une entreprise a une performance “confirmée” et est susceptible de s’engager, avec une “approche structurée et proactive de la responsabilité sociale des entreprises” et “ayant des politiques et des actions concrètes sur des problématiques essentielles”. Lorsque les fournisseurs obtiennent un score inférieur à 45, Michelin leur impose l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action correctif, en prêtant une attention particulière aux thèmes dont le score est particulièrement bas. Michelin a considérablement augmenté la proportion de ses fournisseurs évalués, qui est passée d’environ 50 % en 2013 à plus de 85 % en 2020. En 2020, 67 % de son approvisionnement (pondéré par les dépenses de l’année précédente) a été évalué comme étant de performance “confirmée” par EcoVadis.

La plateforme EcoVadis est capable de fournir un aperçu de qualité des performances des fournisseurs et nous permet d’identifier rapidement les fournisseurs prioritaires pour un engagement. Dans le même temps, la plateforme permet aux utilisateurs d’approfondir leurs recherches jusqu’à un niveau de détail élevé. Les notes peuvent être analysées par thème afin d’identifier les domaines spécifiques qui nécessitent un travail supplémentaire. Par exemple, lors des premières séries d’évaluations EcoVadis, il a été constaté que les scores des “achats durables” étaient faibles, ce qui reflète la complexité de la chaîne d’approvisionnement inhérente à la production de caoutchouc naturel. Cela a contribué à pousser le développement de la solution Rubberway comme un outil utile non seulement à Michelin mais aussi à ses fournisseurs. D’autres tendances, telles que le niveau de maturité inégal des piliers Environnement et Travail et Droits de l’homme, nous ont incités à mettre en œuvre non seulement des actions réactives comme l’exigence de plans d’action correctifs, mais aussi des approches fondées sur des systèmes pour améliorer les performances. Une activité importante a été un projet pilote visant à étendre l’audit sur le terrain des fournisseurs de Michelin pour y inclure des aspects environnementaux et sociaux, tels que la performance du traitement des eaux usées par rapport aux normes nationales ou régionales et une liste de contrôle sur la santé et la sécurité. Le projet pilote a été lancé en 2018 et les nouveaux aspects seront formalisés dans tous les audits d’ici 2021.

Accroître la transparence de la chaîne d’approvisionnement du caoutchouc naturel en amont

L’un des plus grands défis que doit relever l’industrie du caoutchouc naturel dans sa progression vers la durabilité est la chaîne d’approvisionnement très fractionnée du caoutchouc naturel. Ce défi est lié non seulement au fait que 85 % de l’approvisionnement mondial en caoutchouc naturel provient de 6 millions de petits planteurs, mais aussi aux multiples niveaux d’intermédiaires qui achètent et vendent le caoutchouc naturel entre les petits planteurs et les usines de transformation du caoutchouc naturel. En Thaïlande et en Indonésie, qui représentent ensemble 60 % de la production mondiale, il est courant que les usines de transformation du caoutchouc naturel s’approvisionnent en matière première par le biais de négociants intermédiaires à trois niveaux ou plus. La chaîne d’approvisionnement est donc très complexe, une seule usine de transformation du caoutchouc naturel regroupe potentiellement des milliers de petits planteurs dans son hangar d’approvisionnement, dont la plupart n’ont que peu ou pas d’interaction directe avec eux.

Afin de faire face à ce risque, Michelin a mis au point Rubberway®, une solution numérique permettant d’évaluer et de cartographier les risques sociaux et environnementaux tout au long de la chaîne d’approvisionnement du caoutchouc naturel. Au cœur de la solution se trouve l’application mobile Rubberway, qui utilise un outil facilement accessible à la plupart des employés des usines et à de nombreux petits planteurs : un téléphone portable. À l’aide d’un téléphone mobile connecté à Internet, les fournisseurs de caoutchouc et les petits planteurs peuvent répondre à un questionnaire structuré les interrogeant sur leurs pratiques environnementales, sociales et agricoles. Cette opération est généralement simplifiée par les usines de transformation du caoutchouc naturel, qui peuvent soit interroger les agriculteurs directement, soit s’adresser aux négociants intermédiaires.

Par la suite, les données sont regroupées sur un tableau de bord en ligne, qui calcule des scores de risque à partir de groupes de données à des fins d’analyse statistique. Les données recueillies peuvent être visualisées à plusieurs échelles, depuis le hangar d’approvisionnement d’une seule usine jusqu’à une carte du monde interactive qui permet d’identifier les risques au niveau des différentes juridictions. Ces données peuvent être utilisées par des usines de traitement du caoutchouc naturel ou par des acteurs en aval, comme les fabricants de pneus, pour mieux comprendre leur chaîne d’approvisionnement. Le résultat est que les parties prenantes (fabricants de pneus, transformateurs de caoutchouc naturel, etc.) disposent désormais des informations dont ils ont besoin pour identifier et atténuer les risques grâce à des actions spécifiques.

Rubberway est opérationnel depuis 2017 et est déjà utilisé dans les principaux pays producteurs de caoutchouc (notamment la Thaïlande, l’Indonésie, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Ghana et le Brésil). Plus récemment, en 2019, dans le cadre d’un mouvement de l’ensemble du secteur en faveur d’une plus grande transparence au sein de la chaîne d’approvisionnement du caoutchouc naturel, Michelin, Continental AG et Smag ont annoncé la création d’une joint-venture pour poursuivre le développement de Rubberway. Cette joint-venture a pour but de créer une solution indépendante qui puisse être largement déployée tout au long de la chaîne d’approvisionnement du caoutchouc naturel et vise à inciter davantage d’acteurs à contribuer à la plate-forme. Aujourd’hui, Rubberway a généré 1,5 million de points de données et a recueilli les informations de plus de 40 000 petits exploitants, cela signifie que la plateforme héberge l’ensemble de données le plus exhaustif en ce qui concerne les petits planteurs de caoutchouc naturel.

Michelin estime disposer à présent de suffisamment de données pour commencer l’identification préliminaire des domaines d’intervention prioritaires et, à partir de fin 2020, lance un projet d’atténuation des risques, appelé “CASCADE”, qui cible certaines juridictions du centre de Sumatra, en Indonésie.

> Learn More

Tous les sites Michelin

Vous cherchez des informations sur Michelin ?

J'explore les sites